2019-2021 : le nouveau projet d’établissement du CMBV

“Le CMBV doit être le “foyer” de la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles : à la fois maison des chercheurs, des artistes et du public mais également lieu de la “combustion”” selon Nicolas Bucher, directeur général du CMBV. Découvrez le nouveau projet d’établissement 2019-2021 du CMBV et les projets qui se profilent à l’horizon.

“En 2017, le Centre de musique baroque de Versailles (CMBV) a fêté ses trente années d’existence. Cheville ouvrière de la redécouverte de la musique ancienne en France et de l’important travail de recherche et d’interprétation qui l’a accompagné, son action s’inscrit dans la suite de celle de l’Institut de Musique et Danse anciennes (IMDA) et s’est développée conjointement et parallèlement à celle des grands chefs, artistes et ensembles que l’on appelle aujourd’hui « les pionniers du baroque ».

Le bilan de l’établissement est exceptionnel. Son rayonnement est grand et l’attachement du métier et du public témoigne de la qualité et de la quantité du travail effectué, avec le soutien fidèle du ministère de la Culture, du Château de Versailles et des collectivités territoriales partenaires, le conseil régional d’Île-de-France, le département des Yvelines et la ville de Versailles.

Ce constat sincèrement enthousiasmant ne doit pas empêcher une analyse objective de la position de la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles aujourd’hui en France. Force est de constater que le tableau est moins réjouissant et que les analyses convergent pour souligner le recul de la diffusion de cette musique, tant sur les scènes lyriques que dans les salles de spectacle ou les festivals. Une autre réflexion, amplement partagée, concerne la perte de ce que nous appellerons « l’esprit de recherche » dans la sphère baroque d’aujourd’hui.

L’analyse de cette situation donne donc la feuille de route du Centre de musique baroque pour les années à venir. Il doit être « le foyer » de la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles : à la fois maison des chercheurs, des artistes et du public mais également lieu de la « combustion ». Le foyer est, au théâtre, l’endroit où tous se croisent et le lieu où, historiquement, tous venaient se réchauffer entre les actes du spectacle. Soyons donc le foyer de la musique baroque française et renforçons la place du CMBV en tant que centre de ressources, de recherche, d’expérimentation et de formation, à destination des chercheurs, des artistes et du public, à travers trois objectifs clairement identifiés :
— promouvoir l’esprit de recherche auprès des artistes d’aujourd’hui et de demain ;
— favoriser la diffusion de la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles à l’échelle nationale et internationale tant en spectacle vivant qu’en discographie ou numérique, en veillant particulièrement au renouvellement des publics ;
— poursuivre l’exhumation, la redécouverte et la recréation du répertoire, toutes formations confondues.”

Nicolas Bucher
Directeur général du Centre de musique baroque de Versailles, décembre 2018

Télécharger le projet d’établissement

 

Centre de musique baroque de Versailles © 2016