Étienne Moulinié, Maître de la Musique de Monsieur, frère de Louis XIII

Étienne Moulinié (1599-1676)
Messe des Morts
Le Cantique de Moyse

Nicolas Formé (1567-1638)
Ecce tu pulchra es

Guillaume Bouzignac (1587-1643)
Assumpta est Maria

On ne mesure pas encore à sa juste valeur l’importance d’Étienne Moulinié dans le paysage musical du règne de Louis XIII. Né en Languedoc au début du XVIIe siècle, il apprend l’art du chant et celui de la composition à la Maîtrise de la cathédrale de Narbonne où il a côtoyé un autre génie novateur de ce siècle, en la personne de Guillaume Bouzignac. Au service de « Monsieur », Frère du Roi, le turbulent Gaston d’Orléans, jusqu’à la mort de ce prince, il a laissé un corpus abondant d’airs de cour ainsi qu’un grand nombre de pièces sacrées de tout premier ordre. Ce sont en particulier deux de ces chefs-d’oeuvre que nous proposons de faire entendre au public. Tout d’abord, une pièce à caractère liturgique, la Messe des Morts, publiée en 1636 chez Ballard. Oeuvre grandiose s’il en est, digne héritière de celle composée par Du Caurroy au début du siècle, elle fut peut-être exécutée lors du service que le musicien organisa pour les funérailles de son frère Antoine, chanteur à la cour, en 1658. On rapporte qu’une centaine de chanteurs et musiciens participèrent à l’événement. L’autre oeuvre proposée dans ce programme est sans doute le chef-d’oeuvre de Moulinié. Prodigieuse rencontre d’un poète de tout premier plan, Antoine Godeau, évêque de Vence, et de notre musicien, le Cantique de Moyse, édité dans les Meslanges de sujets chrétiens, nous apparaît clairement comme le testament musical du compositeur, manière d’oratorio en forme « d’art de la fugue » en dix-huit parties, mettant magnifiquement en lumière la splendeur de la paraphrase de Godeau dont certains vers n’ont, sans aucun doute, rien à envier au grand Corneille. Ce n’est sans doute pas un hasard si, il y a de cela près de 40 ans, les tout jeunes Arts Florissants de William Christie ont choisi de graver sur leur tout premier disque ce chef-d’oeuvre absolu de la musique française.

Les Pages, les Chantres & les Symphonistes du Centre de musique baroque de Versailles
Olivier Schneebeli, direction

1h45 avec entracte

Production Centre de musique baroque de Versailles
Coréalisation Château de Versailles Spectacles
Les motets de Nicolas Formé, de Guillaume Bouzignac et le Cantique de Moyse d’Étienne Moulinié sont édités par le CMBV.

Versailles - Château - Chapelle royale
vendredi 9 novembre 2018

Centre de musique baroque de Versailles © 2016