L’Europe galante

Opéra-Ballet en un prologue et quatre actes
Créé à l’Académie royale de musique à Paris, le 4 octobre 1697

Musique d'André CAMPRA
Livret d'Antoine HOUDAR DE LA MOTTE

En 1697, dix ans après la mort de Lully, Campra et son librettiste Houdar de La Motte signent une oeuvre d’un nouveau genre : L’Europe galante. Premier exemple d’«opéra-ballet» (juxtaposant plusieurs intrigues courtes, regroupées sous un même thème), L’Europe galante fait la part belle au chant et aux danses, tout en privilégiant l’exotisme plutôt que la mythologie: la question est ainsi de savoir qui, des Français, des Italiens, des Espagnols ou des Turcs, sait aimer le mieux. Le ton est vif, l’esprit mordant, la partition colorée, les danses enlevées. Autant de qualités qui assurèrent à l’ouvrage un succès étonnant, puisqu’il fut l’un des opéras les plus joués tout au long du XVIIIe siècle en France. Cette nouvelle version rend justice à une oeuvre qui reste rare en scène de nos jours : elle prendra vie dans le cadre enchanteur de l’Orangerie du Château de Sanssouci à Potsdam, grâce au talent érudit de spécialistes de ce répertoire.

Patrick Cohën-Akenine, violon et direction musicale
Vincent Tavernier, mise en scène
Marie-Geneviève Massé, chorégraphie
Claire Niquet, décors
Érick Plaza Cochet, costumes
Carlos Perez, lumières
Benoît Dratwicki, préparation stylistique et linguistique (Français)
Barbara Nestola, préparation linguistique (Italien)

Chantal Santon-Jeffery*, Vénus, Céphise, une Femme masquée, Zaïde
Eugénie Lefebvre*, Doris, Olympia, une Femme du bal, une Espagnole, Roxane
Aaron Sheehan, Octavio, Don Pedro
Clément Debieuvre, Philène, un Berger, un Italien, un Espagnol
Douglas William, Sylvandre, Zuliman
Lisandro Abadie*, Don Carlos, Le Bostangi
Philippe-Nicolas Martin*, La Discorde
*chanteurs en résidence au CMBV
Compagnie de danse l’Éventail Les Folies françoises | Collegium Marianum (Jana Semerádová, direction artistique)
Les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles (Olivier Schneebeli, directeur artistique)

2h30 avec entracte

Coproduction Musikfestspiele Potsdam Sanssouci | Centre de musique baroque de Versailles
En collaboration avec le Summer Festivities of Early Music
Avec le soutien de l’Institut Français à Paris
Partition éditée par Nicolas Sceaux et le CMBV
L’orchestre joue sur les instruments des 24 Violons du roi, mis à disposition par le CMBV

institut-francais

ALLEMAGNE - Potsdam - Sanssouci - Orangerie
mardi 19, jeudi 21, vendredi 22, samedi 23 juin 2018

Centre de musique baroque de Versailles © 2016