Une Symphonie française

Jean-Philippe Rameau
Suite d’Acante et Céphise ou La Sympathie
Ouverture – Fanfare – Tambourin – Contredanse

Jean-Philippe Rameau
Suite de Castor et Pollux (arrangée par François-Joseph Gossec)
Ouverture – 1er et 2e Tambourin – Chaconne

François-Joseph Gossec
Symphonie à 17 parties
Maestoso – Allegro molto – Menuet – Allegro molto

Étienne-Nicolas Méhul
La Chasse du Jeune Henri

François-Joseph Gossec
Pot-Pourri de musique militaire

Après le Venezuela et le Brésil, le claveciniste et chef franco-brésilien Bruno Procopio prolonge son travail sur la musique française en Amérique du Sud aux côtés du Centre de musique baroque de Versailles, cette fois à la tête de l’Orchestre symphonique national du Costa Rica. Des suites instrumentales de Rameau, tirées d’Acante et Céphise (1751) et de Castor et Pollux (dans une version remaniée par Gossec en 1770), voisinent avec la célèbre Symphonie à 17 parties de Gossec et témoignent d’un art particulier de l’orchestration à l’époque de la naissance d’une première école symphonique française. Méhul, premier véritable compositeur romantique français, devint célèbre sous l’Empire avec son ouverture La Chasse du Jeune Henri rehaussée par des cuivres caractéristiques de la musique révolutionnaire.

Orchestre symphonique national du Costa Rica
Bruno Procopio, 
direction musicale

1h30 avec entracte

 

Production Orchestre symphonique national du Costa Rica (OSN)
En partenariat avec le Centre de musique baroque de Versailles
Partitions de Rameau et Gossec réalisées par le CMBV

COSTA RICA - San José - Cathédrale San José
vendredi 26 mai 2017

Centre de musique baroque de Versailles © 2016