La version de 1761 des Indes galantes de Rameau recréée à Budapest !

Nouvel opus de la collaboration du CMBV avec le chef hongrois György Vashegyi et le Palace of Arts de Budapest (Müpa) : l’ultime version des Indes galantes (1761) de Jean-Philippe Rameau renaîtra à Budapest le 27 février prochain dans le cadre de la 4e édition du Early Music Festival ! Une première qui réunira la fine fleur du chant baroque français, l’Orfeo Orchestra et le Purcell Choir, sous la direction musicale de György Vasheghy.

Après les nombreuses redécouvertes d’œuvres du répertoire baroque français à Budapest depuis 2014 – Les Fêtes de Polymnie de Jean-Philippe Rameau, des Grands Motets et Isbé de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, Naïs de Jean-Philippe Rameau – le CMBV fait entendre la dernière version des Indes galantes de Rameau, son premier opéra-ballet (1735), mais dans la version remaniée par le compositeur, trois ans avant sa mort, pour sa reprise à l’Académie royale en 1761. Cette version historiquement informée tient compte des fruits de la recherche musicologique et du travail scientifique de Sylvie Bouissou, spécialiste de Rameau, qui travaille actuellement à l’édition de la partition pour la Monumentale Rameau Opera Omnia (Bärenreiter).

Sous la direction de György Vasheghy, avec l’Orfeo Orchestra et le Purcell Choir, six chanteurs en résidence au CMBV accompagnent cette recréation : Chantal Santon-Jeffery, Katherine Watson, Véronique Gens, Reinoud Van Mechelen, Jean-Sébastien Bou et Thomas Dolié. Cette production sera notamment l’occasion de retrouver la soprano Véronique Gens qui, avec le CMBV, retourne au répertoire français baroque.

Ce programme fera l’objet d’un enregistrement discographique pour le label Glossa. Une nouvelle version de référence en perspective qui devrait voir le jour en fin d’année.

Recréation en version de concert / 2h30 avec entracte
En coproduction avec le Müpa Budapest Early Music Festival, en partenariat avec l’Institut français de Budapest.

Centre de musique baroque de Versailles © 2016