Le CMBV, partenaire du festival « Musikfestspiele Potsdam Sanssouci »

Du 18 au 26 juin 2016, le CMBV présente deux opéras emblématiques « Pygmalion » et « Armide » au « Musikfestspiele Potsdam Sanssouci », l’un des plus grands festivals allemands consacré à la musique ancienne.

Placée sous le signe de la musique française, l’édition 2016 du « Musikfestspiele Potsdam Sansoucci » a lieu du 10 au 26 juin et propose une programmation riche de 81 concerts, opéras et visites guidées dans les châteaux et jardins de Potsdam, ville classée patrimoine mondial de l’UNESCO.

Trois premières d’opéra, dont deux coproduites par le CMBV et le « Musikfestspiele Potsdam Sanssouci », viennent ponctuer cette édition franco-allemande :

  • la tragédie en musique « Armide » de Lully est mise en scène dans le château de l’orangerie ;
  • la nouvelle production « Pygmalion » est consacrée à la fusion de la danse et de l’opéra autour d’œuvres de Clérambault, Rebel et Rameau.

www.musikfestspiele-potsdam.de


 

Armide

Samedi 18, dimanche 19, mardi 21 et mercredi 22 juin 2016 | Palais de l’orangerie à Sanssouci

Dernière tragédie en musique de Lully et Quinault, Armide est aussi leur chef-d’œuvre. Mise en scène et chorégraphiée par Deda Cristina Colonna dans un style mêlant respect historique et relecture contemporaine, la version présentée au Festival de Potsdam est l’occasion de découvrir de jeunes chanteurs, danseurs et musiciens internationaux placés sous la direction de Patrick Cohën-Akenine.

En savoir plus

Pygmalion – La Muse de l’Opéra – Les Caractères de la danse

Samedi 25 et dimanche 26 juin 2016 | Hans Otto Theater

Clérambault, Rebel et Rameau, réunis dans un même spectacle, permettent de plonger au cœur du répertoire scénique de la première moitié du XVIIIe siècle. Le mélange des genres et des goûts les anime : sous leur plume, la cantate se fait divertissement ; la symphonie, ballet ; l’opéra, scène de genre. Mais, partout – et avant tout – c’est la danse qui triomphe !

En savoir plus

Centre de musique baroque de Versailles © 2016