Le théâtre à machines : restitution d’un fonds de décors pour l’Opéra royal

Parlant du théâtre lyrique de son temps, La Bruyère déclarait : « le propre de ce spectacle est de tenir les esprits, les yeux et les oreilles dans un égal enchantement. »  (Les Caractères, 1688)

Trois siècles plus tard, unissant dans un même geste et un même imaginaire la musique et la danse, mais aussi la peinture des décors et la machinerie de théâtre, le CMBV se propose de restituer un fonds de décors à l’Opéra royal, afin de faire revivre la magie du spectacle « à la française » dans toute sa cohérence.

Depuis 2006, différents tableaux de toiles peintes réalisées en collaboration avec Antoine Fontaine ont permis de redonner vie successivement aux Petits Riens de Mozart, à Cadmus & Hermione de Lully, à L’Amant jaloux de Grétry… En 2010, un nouvel ensemble de toiles rehaussera le ballet Don Juan de Gluck, à l’occasion de la reprise du spectacle créé en 2006. Ainsi, production après production, est progressivement constitué un fonds de décors destiné à enrichir le patrimoine de l’Opéra royal du Château de Versailles.

Centre de musique baroque de Versailles © 2016