Interview : Loriane Llorca, en résidence au CMBV

En 2018, le CMBV et le CNSMD de Paris ont souhaité renforcer leurs liens en proposant à un(e) étudiant(e) organiste du CNSMDP une résidence au CMBV, lors des Jeudis musicaux de la Chapelle royale de Versailles. Interview de Loriane Llorca, bénéficiaire de cette première année de résidence, qui participera en tant qu’organiste soliste et continuiste auprès de la Maîtrise du CMBV en 2018/2019.

Vous êtes étudiante organiste au CNSMD de Paris et en résidence au CMBV depuis novembre 2018, quel est votre parcours académique ? comment en êtes-vous venue à jouer de votre instrument ?

« J’ai débuté mes études musicales par le piano à l’âge de 6 ans au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pau, puis j’ai commencé l’orgue à l’âge de 8 ans aux côtés de Jesus Martin Móro. Lorsque j’ai eu 18 ans, j’ai eu la chance d’assister à un concert donné par l’organiste Michel Bouvard sur un magnifique orgue Cavaillé-Coll., restauré à la chapelle du conservatoire. Devenir organiste professionnelle fut pour moi une révélation ! J’ai ensuite étudié au Conservatoire de Toulouse dans les classes de Stéphane Bois, Michel Bouvard et Jan Willem Jansen abordant aussi le clavecin avec ce dernier et le pianoforte avec Yasuko Uyama-Bouvard. En 2016, après avoir obtenu mon prix d’orgue, je suis entré au CNSMD de Paris sur concours pour y intégrer les classes d’orgue de Michel Bouvard et d’Olivier Latry. Aujourd’hui, je suis en année de licence et j’aimerais enchaîner ensuite sur un master et un CA. Pendant mes études, j’ai eu la chance d’être soutenue par de nombreux mécènes dont la Fondation Meyer et la Fondation de France-Ustaritz. »

Ce projet d’accueil en résidence par le CMBV d’un(e) étudiant(e) organiste du CNSMDP, en quoi cela consiste ? Connaissiez-vous le CMBV ?

« J’ai tout d’abord entendu parler du CMBV et de son activité à la Chapelle royale du château de Versailles grâce à ma formation avec les professeurs organistes du CNSMDP (Michel Bouvard et Olivier Latry). J’ai découvert que, dans le cadre d’un partenariat de longue date entre le CMBV et le CNSMDP, les étudiants de la classe d’orgue du CNSMDP avaient la possibilité de venir jouer une à deux fois par an au grand-orgue Clicquot, aux côtés de la Maîtrise du CMBV, lors des Jeudis musicaux de la Chapelle royale. Depuis mon entrée en 2016 au CNSMDP, j’ai eu la chance d’y participer à quatre reprises. Pour la saison 2018/2019, j’ai eu le plaisir d’être désignée comme bénéficiaire de ce nouveau projet de résidence au CMBV, par les professeurs d’orgue du CNSMDP. De novembre 2018 à juin 2019, je vais donc participer en tant qu’organiste soliste à 5 Jeudis musicaux et je serai en outre présente à 4 Jeudis musicaux en tant que continuiste (orgue positif). Cette résidence sera placée sous le tutorat de Fabien Armengaud, chef-assistant et continuiste de la Maîtrise du CMBV et d’Olivier Schneebeli, directeur musical et pédagogique de la Maîtrise du CMBV. »

Quelles sont vos premières impressions sur ce travail en résidence ? Qu’en attendez-vous ?

« Depuis novembre 2018, j’ai joué deux fois au grand-orgue et une fois au continuo lors des Jeudis musicaux. A chacune des auditions, j’ai eu la chance d’échanger avec Fabien Armengaud et Olivier Schneebeli, au sujet du programme musical notamment. Être en résidence au CMBV, c’est pour moi une véritable occasion de développer le travail d’ensemble. Au cours de ma formation au CNSMDP, j’ai malheureusement peu l’opportunité, en tant qu’organiste, de jouer aux côtés d’autres instrumentistes. Je travaille la basse-continue mais il est souvent difficile de trouver des musiciens avec qui jouer. Or, pratiquer le continuo à l’orgue est très important pour la suite de ma carrière car je souhaite que la musique de chambre y prenne une part importante. Grâce à cette résidence, j’ai enfin l’occasion de travailler avec des instrumentistes et chanteurs, qui plus est spécialistes d’un répertoire que j’affectionne particulièrement. »

Comment s’est conçu le programme musical de cette résidence ?

« Pour les pièces au grand-orgue, nous avons réfléchi conjointement, avec mon professeur Michel Bouvard, aux œuvres possibles et adaptées au répertoire, en fonction du programme musical du CMBV. Pour le continuo, le programme musical était déjà proposé par le CMBV mais j’ai eu la possibilité de choisir les Jeudis musicaux auxquels je pouvais participer, en fonction des œuvres qui me paraissaient intéressantes. Il y’a des œuvres que j’affectionne tout particulièrement cette saison : le Miserere de Jean-Baptiste Lully, que l’on donnera le 4 avril prochain à la Chapelle royale, et les œuvres de Marc-Antoine Charpentier que l’on a donné fin décembre 2018. La musique baroque française est un répertoire que je connais, mais que j’ai eu malheureusement peu l’occasion de jouer. Généralement, je joue tout type de répertoire, notamment la musique baroque allemande et la musique romantique française. Aujourd’hui, j’ai à cœur de découvrir la musique baroque française, et c’est pour moi idéal de pouvoir le faire auprès du CMBV dont c’est la spécialité. »

Retrouvez Loriane Llorca aux Jeudis musicaux des 17 janvier (Missa pro defunctis de Louis Chein), 7 février (au grand orgue) & 14 février 2019 (Messe à quatre du 11e mode d’Antoine Boësset). 

Copyright photo : Joseph Vitacco

 

Centre de musique baroque de Versailles © 2016