Nouveauté édition : François-Joseph Gossec, Symphonie à dix-sept parties

acm125

 

La Symphonie à dix-sept parties de François-Joseph Gossec est l’une des œuvres les plus connues du compositeur, avec sa Messe des Morts, mais aussi l’une des plus énigmatiques. Cette nouvelle édition du Centre de musique baroque de Versailles offre un texte musical de qualité et un point précis de l’état des connaissances sur l’œuvre.

Mentionnée pour la première fois dans le catalogue de l’œuvre de François-Joseph Gossec en 1903, la Symphonie à dix-sept parties fut composée dans les années 1800 à partir d’une ancienne ouverture. En l’absence de documentation sur la genèse de l’œuvre, beaucoup a été écrit : hommage à Haydn ou à la Révolution, rien n’étaye ces thèses. Il reste que le compositeur, en pleine possession de ses moyens, livre une symphonie à l’orchestration novatrice, aboutis-sement de ses recherches et de son expérience dans l’écriture des vents et des cuivres.

Le titre de la symphonie fait référence à son instrumentation pour 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 trompettes, 2 cors, timbales, violons 1, violons 2, altos et basses (violoncelles et contrebasses). Écrite en quatre mouvements (MaestosoAllegro molto, Larghetto, Menuet et Allegro molto) dans un style viennois abouti, l’œuvre dure près d’une demi-heure. Elle conviendra à tous les orchestres symphoniques.
 
En savoir plus

Centre de musique baroque de Versailles © 2016