Recréation de Phèdre de Lemoyne avec le Palazzetto Bru Zane

Le Centre de musique baroque de Versailles s’associe au Palazzetto Bru Zane pour recréer la tragédie lyrique Phèdre (1786) de Lemoyne les 27 et 28 avril au Théâtre de Caen, puis les 8, 10 et 11 juin au Théâtre des Bouffes du Nord et le 10 octobre à l’Opéra de Reims.

Après la recréation de chefs-d’œuvres de l’école italienne – Les Horaces de Salieri (octobre 2016) et Chimène ou Le Cid de Sacchini (janvier 2017) -, le CMBV accompagne le Palazzetto Bru Zane dans une nouvelle recréation d’une des tragédies lyriques françaises les plus originales de la fin du XVIIIe siècle : Phèdre de Lemoyne.

Du 27 avril au 11 juin, cinq représentations de Phèdre seront données : les deux premières en création au Théâtre de Caen puis trois autres en juin au Théâtre des Bouffes du Nord dans le cadre du 5e Festival Palazzetto Bru Zane à Paris.  Phèdre sera également présentée en octobre prochain à l’Opéra de Reims.

Tragédie lyrique en 3 actes, Phèdre est composée en 1786 au château de Fontainebleau par Jean-Baptiste Lemoyne, maître de chant et compositeur de la Cour sous Louis XVI, quatre ans après la mise en musique d’Électre. Pour Benoît Dratwicki, directeur artistique du CMBV : « Pour cette Phèdre qu’il porte à la scène, il imagine une partition aux sonorités âpres et aux accents violents, propres à souligner les affres psychologiques de cette reine incestueuse ». Du texte de Racine (1677), le librettiste François-Benoît Hoffmann garde la noblesse du ton et l’intensité de la trame dramatique.

Metteur en scène régulier de la Comédie-Française, Marc Paquien a choisi de monter Phèdre dans une version réduite pour quatre chanteurs et dix instrumentistes, qui accusera les contours du drame en concentrant le jeu autour d’une tragédie familiale sans issue.

Dirigés par le chef et violoniste Julien Chauvin, à la tête du Concert de la Loge, les rôles de Phèdre seront interprétés par quatre chanteurs (dont trois en résidence au CMBV) : la soprano Judith Van Wanroij (Phèdre), la mezzo-soprano Diana Axentii (Œnone), le ténor Enguerrand de Hys (Hippolyte) et le baryton Thomas Dolié (Thésée).

27 & 28 avril – Théâtre de Caen
8, 10 & 11 juin – Théâtre des Bouffes du Nord
10 octobre – Opéra de Reims

En savoir plus

 

 

 

Centre de musique baroque de Versailles © 2016