Sortie disque : Grands Motets de Lalande

GCD-924301-front-HD

L’un des plus grands compositeurs du Baroque français, Michel-Richard de Lalande (1657-1726), brillait par son absence dans la discographie et ce n’est que récemment qu’il y trouve sa juste place.

Les labels Glossa et l’Atelier K617 se réjouissent de participer à cette reconnaissance avec un disque de trois grands motets  ̶  Venite, exultemus Domino, De profundis et Dominus regnavit  ̶  où Olivier Schneebeli dirige Les Pages & les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles,
un chœur de référence pour la musique baroque française qui se produit régulièrement en France et à l’étranger.

À la qualité vocale de la maîtrise de cette institution, s’ajoutent l’art de quatre solistes experts en la matière, Chantal Santon-Jeffery, Reinoud Van Mechelen, François Joron et Lisandro Abadie, ainsi que l’environnement instrumental idéal du Collegium Marianum, fruit de la collaboration Prague-Versailles du CMBV.

Très influent durant le règne de Louis XIV, Lalande accapara à partir de 1680 les fonctions musicales les plus importantes de la cour. L’une d’elles consistait à composer de la musique sacrée pour la Chapelle Royale du château de Versailles. Bien que la consécration de la chapelle « définitive » n’ait eu lieu qu’en 1710, ce trio de grands motets (pièces vocales et chorales de grande dimension, avec accompagnement instrumental, se basant généralement sur les textes des psaumes) fut conçu en pensant aux caractéristiques architecturales et acoustiques de ce nouvel espace. L’essai de Thomas Leconte (chercheur et responsable éditorial du pôle recherche du CMBV), inclus dans le livret, situe cette musique dans son contexte historique.


Chantal Santon-Jeffery, dessus
Reinoud van Mechelen, haute-contre
François Joron, taille
Lisandro Abadie, basse-taille

Collegium Marianum
(Jana Semerádová, direction artistique)

Les Pages et les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles

Olivier Schneebeli, direction musicale

Centre de musique baroque de Versailles © 2016